Site icon Paye ton burn out militant

De quoi on parle ?

Face au culte de la réussite et de l’efficacité, admettre que l’on est à bout, épuisé.e, dépassé.e reste difficile voire tabou.
Le terme qui revient souvent c’est celui de « burn out » (ou syndrome d’épuisement), il se caractérise par un état d’épuisement généralisé, à la fois physique, psychique et émotionnel, dû à une longue période de stress, vécue le plus souvent au travail, mais pas uniquement.
Confrontée à ce stress, une personne ne trouvera malheureusement pas toujours les ressources nécessaires pour sa récupération, physique et mentale.

Or le burn out est « une spirale dangereuse susceptible de conduire au basculement dans la maladie -dépression ou maladie somatique- et à la désinsertion sur le plan professionnel, personnel et familial » (selon C. Maslach, psychologue états-unienne qui a travaillé sur ces questions).
Contrairement à ce que nous pensons parfois, cet épuisement peut donc avoir des conséquences à bien plus long-terme que le seul moment de « crise » lui-même.

Les causes de l’épuisement sont, quant à elles, multiples. On ne s’épuise pas tout.e seul.e, cet épuisement naît au croisement entre nos caractéristiques personnelles (perfectionnisme, difficulté à déléguer, faible estime de soi etc.…), nos différents « univers » (notre milieu professionnel, notre milieu social, notre vie familiale et affective) et notre environnement (dans quel type de société nous vivons). C’est en explorant ces 3 dimensions, personnelle, interpersonnelle et sociétale qu’on peut espérer trouver des réponses.

Des signes qui alertent

Des témoignages

Quitter la version mobile